top of page

Rencontre avec des étudiants en médecine



Le mardi 21 Mai 2024 j'ai été invitée à témoigner devant des étudiants en médecine. J'ai surtout parlé de moi 😏


Je me suis retrouvée devant 4 groupes d'une quinzaine d'étudiants rennais en médecine. Je devais raconter ma vie en lien avec l'Accident.

Je commençais par expliquer où j'en étais au moment de l'Accident. J'ai dressé un tableau chronologique de mes études, professionnel et sentimental. Un master 1 de Droit et sciences politiques obtenu, j'ai ensuite fait des études de journalisme par correspondance, célibataire et en rentrant (en voiture) de mon travail étudiant. J'ai donc pris la voiture. Mais il s'est mis à pleuvoir très fort. C'était une pluie d'été. Les routes étaient très sèches. C'était en fin d'après-midi et sous une pluie battante j'ai choisi de prendre une route qui me semblait la moins risquée : la voie rapide. Dans le langage médical c'était un AVP ( : Accident de la Voie Publique). À la suite de cet AVP, je suis tombée dans le coma durant quelques semaines puis en état neuro-végétatif pendent 6 mois environ.

Pour continuer dans le langage médical : j'ai un syndrome cérébelleux sévère lié à l'onde de choc (cervelet) ainsi qu'une hémiplégie partielle à droite. Dans l'Accident je n'ai eu de cassé que mon bassin. Qui s'est réparé pendant mon immobilisation durant le temps du coma. J'ai aussi exposé les différents hôpitaux et centres que j'ai côtoyés. Mon parcours hospitalier débute par l'hôpital de Pontchaillou. Dans le service de réanimation. Je suis sortie du coma là bas. Ensuite j'ai obtenu une place au centre de rééducation de Saint Helier. J'ai passé une année dans ce centre. J'ai donc passé les premiers mois là bas dans un état neurovégétatif. Autant dire que je n'ai aucun souvenir de cette époque. À la fin de cette année j'ai intégré l'accueil de jour à l'hôpital Yves Le Foll à Saint Brieuc. Je suis restée assez longtemps dans ce centre. En même temps mon séjour passé là bas a été perturbé par le Covid 19.


Après avoir planté le décor médical, j'ai donné les changements apportés par l'Accident.


Sur ma vie sentimentale:

Là dedans je parle aussi bien de ma vie amicale que amoureuse.

Force est de constater que l'Accident a fait un certain tri. Quelques uns de mes "amis" m'ont tournés le dos. Toutes leurs anciennes rancœurs ont refait surface du fait que je sois devenue inutile. Pareil pour ce qui est de ma vie amoureuse. Mais cette fois ci la démarche est plus de ma part.


Ensuite j'ai abordé les travaux qui ont été réalisés par mes parents pour l'habitation :

Avant l'Accident nous vivions dans une maison qui n'est ni adaptée ni adaptable. Une maison, dans le même quartier, s'est libérée. Avec le bouche à oreilles nous avons été les premiers sur l'affaire. Des travaux seront à prévoir afin de rendre l'habitation accessible. Grâce à l'assurance, un appartement adapté était prévu pour moi.

La maison est donc constituée de 2 parties : un loft pour mes parents de plein pied et en dessous mon appartement aussi de plein pied. La maison se trouve à l'intersection de 2 rues. L'une de ces 2 rue est en côte, ce qui explique la différence de niveau. Afin de passer de mon niveau à celui de mes parents, je passe par un monte personne. Je n'ai plus besoin de descendre les escaliers par mes propres moyens (et donc en faisant tout sur mes fesses). Je bénéficie aussi d'une salle de douche adaptée. Avant, dans l'ancienne maison, j'avais besoin de la présente d'une AVS (Auxiliaire de Vie Sociale) pour me sécuriser lors de mes transferts. Ma douche était en haut d'une marche. Aujourd'hui je n'ai besoin de personne !

J'ai même une cuisine adaptée.


Une rencontre essentielle : Le Séminaire de sensibilisation aux handicaps.


Cette rencontre était essentielle pour que les futurs médecins soient confrontés aux handicaps. Ça leur a permis de voir à qui ils seraient confrontés plus tard.

J'ai pût dire ce que j'attendais de la part d'un médecin. Les étudiants ont, grâce à ce séminaire, rencontrés des personnes en situation de handicap.

J'insistais bien sur le fait qu'avant tout il faut prendre en compte une personne et pas simplement un handicap.

J'ai essayé d'éclairer sur le handicap physique mais il en existe beaucoup d'autres. Dont la plupart étaient représentés lors de ce séminaire.



Ceci est la première version, mon impression directe.

Je l'ai, d'ailleurs, écrit le lendemain. Affaire à suivre

116 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'avis de Ouest France

J'ai toujours eu envie de faire du journalisme. Le fait d'avoir un point de vue différent, me permet de vous raconter le monde, dans les yeux d'une personne en situation de handicap. Voici comment Oue

Le 20 Juin 2023

À cette date, j'ai créée ma chaîne YouTube. https://youtube.com/@alicepehaimere?si=IpycjLC2uBmZGwIj Ce fut une année drôlement remplie ! C'est l'année où je me suis fait couper les cheveux. Virage rad

Comments


bottom of page